2014 année internationale de l’agriculture familiale

2014 a été proclamée année internationale de l’agriculture familiale par l’Assemblée Générale des Nations Unies, dans l’optique de rehausser l’image de l’agriculture familiale et de la petite agriculture en focalisant l’attention du monde entier sur leur contribution significative à l’éradication de la faim et de la pauvreté, à l’amélioration de la sécurité alimentaire, de la nutrition et des moyens d’existence, à la gestion des ressources naturelles, à la protection de l’environnement et au développement durable, en particulier dans les zones rurales.
L’objectif est de remettre l’agriculture familiale au centre des politiques agricoles, environnementales et sociales dans les programmes d’action nationaux.
L’agriculture familiale englobe toutes les activités agricoles reposant sur la famille, en connexion avec de nombreux aspects du développement rural. L’agriculture familiale permet d’organiser la production agricole, forestière, halieutique, pastorale ou aquacole qui, sous la gestion d’une famille, repose essentiellement sur de la main-d’œuvre familiale, aussi bien les hommes que les femmes.
Dans les pays développés comme dans les pays en développement, l’agriculture familiale est la principale forme d’agriculture dans le secteur de la production alimentaire.
Au niveau européen et français, cette année sera donc marquée par le soutien de nombreuses initiatives en faveur de l’agriculture familiale. Le lancement officiel des initiatives sera donné lors d’un colloque, au prochain salon international de l’agriculture de Paris, le mercredi 26 février.
Sources : Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, Ministère français de l’agriculture
Posté dans Évènements | Tagged , , | Laisser un commentaire

Business détente

En ce mois d’août 2012 très chaud, je vous propose un article rafraichissant sur une nouvelle façon de faire du business, sur la base du partenariat et de la détente.

J’ai organisé en juin une « sortie tillole » avec quatre entrepreneurs dynamiques, partageant les mêmes valeurs et les mêmes objectifs : la responsabilité sociétale, le partenariat, l’échange et l’ancrage territorial.

Je vous propose de les découvrir et n’hésitez pas à venir sur le Bassin d’Arcachon, Bordeaux et Toulouse pour les rencontrer. Continue reading

Posté dans Évènements | Tagged , , , , , , , | 1 Comment

AQUAREA® – L’Aquaculture Respectueuse de l’Environnement en Aquitaine

Le 17 février dernier a eu lieu, à la Ferme Nature de Marahans à Captieux, l’inauguration officielle du programme de qualification AquaREA® – l’Aquaculture Respectueuse de l’Environnement en Aquitaine.Ce programme de qualification est né en 2010, sous l’impulsion du GDSAA (Groupement de Défense Sanitaire Aquacole d’Aquitaine) afin de faire reconnaître 27 années d’investissement collectif (le GDSAA a été crée en 1984) et de doter les acteurs de la filière aquacole – de l’amont à l’aval – d’un outil d’accompagnement dans leur démarche d’amélioration continue des pratiques.

 

L’Aquitaine est la 1ère région piscicole française, avec près de 11 000 tonnes de production annuelle, soit près du tiers de la production nationale, environ 120 sites dénombrés sur la région, plutôt spécialisés dans la production de salmonidés, en particulier les grands poissons (>40% de la production nationale).
L’Aquitaine est le 1er producteur d’oeufs de truite du territoire – cela représente 50% de la production européenne, 85% de la production française.
Enfin l’Aquitaine est la 1ère région de production de caviar d’esturgeon – cela représente 70% de la production nationale et 20 tonnes sur les 150 tonnes du marché mondial.

Le GDSAA, fort de sa représentativité (plus de 99% des piscicultures d’Aquitaine adhérentes) et d’une volonté collective de durabilité de la filière et de préservation de l’environnement, a crée le référentiel, appelé « Charte AquaREA », avec le support de Coop de France Aquitaine et de l’AFNOR, et avec le soutien du Conseil Régional.

 

Les audits de certifications ont eu lieu entre octobre 2011 et février 2012. Aujourd’hui, la structure – le GDSAA – et 8 sites aquacoles sont certifiés.

Étant l’une des auditrices, je suis fière des résultats obtenus et de la remise des certificats faite le 17 février.

La Charte AquaREA®, c’est :

  • 61 engagements répartis en 6 grands axes d’amélioration : La maîtrise du sanitaire, la biodiversité et les pratiques d’élevages aquacoles, la maîtrise de la gestion de l’eau et de ses caractéristiques physico-chimiques, le rôle sociétal du pisciculteur en tant que « sentinelle de l’eau », la maîtrise de l’énergie, la gestion des déchets.
  • 2 niveaux de qualification :
    • 2E : Engagements environnementaux niveau minimum.
    • 3E : Engagements d’excellence environnementale.

Les objectifs du GDSAA aujourd’hui sont de faire reconnaître la Charte AquaREA® et le programme de qualification comme gage de confiance pour les institutions envers l’ensemble de la filière aquacole, mais aussi comme un tournant pour la filière, par rapport à sa « durabilité », la préservation de l’Environnement, la sauvegarde et la réintroduction d’espèces, et l’équilibre sanitaire.

Le GDSAA espère avoir 90 aquaculteurs certifiés d’ici 2 ans…A suivre.

Posté dans Actualité normative et réglementaire | Tagged , , , , | Laisser un commentaire

AGRI CONFIANCE®

Vous avez tous vu à la télévision le spot publicitaire de Système U, mentionnant Agriconfiance et les coopératives agricoles …Mais savez-vous ce qu’est Agri confiance® ?

Le « programme » Agri confiance® est né en 1992, avec la volonté des entreprises coopératives agricoles françaises de mettre en place une démarche commune de management de la qualité de la production agricole dans le respect de l’environnement.

Le slogan « La confiance, du champ à l’assiette », résume la volonté de transparence pour donner au consommateur le droit de connaître l’origine du produit qu’il consomme.

 

En engageant tous les intervenants de la chaîne de production, de l’agriculteur à l’entreprise de transformation, la signature Agri Confiance® répond concrètement aux demandes de traçabilité, de transparence, de sécurité des aliments et de respect de l’environnement demandées par les consommateurs.
Elle place l’organisation des agriculteurs en coopératives au centre de la communication.

La démarche Agri Confiance ® est unique : elle engage à la fois les producteurs agricoles, l’entreprise coopérative de collecte et son entité industrielle.
Elle couvre l’ensemble de la chaîne de production et permet ainsi la traçabilité complète des produits alimentaires, en identifiant parfaitement toutes les étapes de la production des produits : de la parcelle ou du bâtiment d’élevage jusqu’à la transformation du produit.
Par le biais d’engagements réciproques, les producteurs et les caves coopératives s’engagent contractuellement. Le tout étant cadré par un référentiel certifiable par tierce partie et suivi et évalué régulièrement (tous les ans pour le suivi, tous les 3 ans pour la certification).

Agri Confiance® engage tous les acteurs des filières de production à une démarche de progrès pour prendre en compte les nouvelles attentes des consommateurs.

Agri confiance® est une association, créée en 2002. Elle réunit les entreprises coopératives agricoles et agroalimentaires certifiées. Aujourd’hui, 120 entreprises coopératives ont été certifiées, ce qui représente plus de 30 000 exploitations agricoles, sur 14 filières : Céréales oléagineux, semences, fruits et légumes, pommes à cidre, lait, volailles, palmipèdes gras, lapins, viande bovine, viande porcine, pisciculture, vin, lin ,  plantes fleuries.

Agri confiance® est une signature : Chaque produit issu d’une filière Agri Confiance® porte le logo  sur son étiquette. Ce logo garantit le respect de normes de maîtrise de qualité et de l’environnement.
Cette signature est l’expression de l’engagement des entreprises coopératives, et la garantie du consommateur.

 

 

Quelques exemples d’entreprises coopératives certifiées :

En ce début d’année 2012, Année internationale des coopératives, il était naturel de mettre en avant cette initiative qui a (déjà !) 20 ans et qui promeut une agriculture responsable et durable.

Si vous êtes producteur, adhérent ou membre d’une coopérative, et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez à me contacter.

Si vous êtes un particulier, un consommateur, n’hésitez pas à acheter les produits portant la signature Agri confiance®.

 

 

Posté dans Évènements | Tagged , , , | 2 Comments

SIAD 2011

Le SIAD 2011 (Salon International du bio et de l’Agro Durabilité) s’est tenu les 29 et 30 juin dernier et a présenté cette année encore de nombreux acteurs de la filière agroalimentaire et de la filière Bio. Malgré un temps maussade, l’ambiance était sympathique et décontractée.

Dans le cadre de ce salon, INTERCO Aquitaine – Agence de coopération Internationale de la région Aquitaine – a accueilli 8 délégations étrangères (Algérie, Tunisie, Canada, Italie, Vietnam, Maroc, Mexique et Jordanie) et a organisé des visites d’entreprises agroalimentaires de la Région et des conférences pour échanger sur le bio, le développement durable, les initiatives existantes (en France et chez eux) et les besoins de développement et  de coopération.

C’est dans ce contexte qu’Interco m’a demandé d’animer une conférence, avec Jérôme CINEL, Directeur d’ARBIO Aquitaine, sur l’Agriculture Bio, les signes d’origines et de qualité, le 3D – Destination Développement Durable®.

Une conférence en traduction simultanée est une expérience « intéressante », mais pas facile !

 

La plupart de ces délégations sont déjà engagées dans le Bio, ou cherchent des informations et des partenariats pour développer l’Agriculture Bio et/ou Raisonnée. La démarche 3D a beaucoup intéressée, notamment la délégation Mexicaine, à la recherche de ce type d’initiative innovante, et l’université d’Agadir pour l’approche éducative.

Nous nous sommes finalement tous bien compris, les échanges, surtout pendant le repas qui a suivi, ont été très riches et divers. J’espère avoir des nouvelles de certains d’entre eux.

Merci à Marie-Laure et Gouënaelle qui ont rendu ces rencontres possibles.

 

Posté dans La Responsabilité sociétale | Laisser un commentaire

L’ISO 9001 VERSION 2015

La prochaine révision de l’ISO 9001 sera probablement aussi « marquante » que celle de 2000, où on est passé de la logique de contrôle et du principe d’assurance qualité, à l’approche transversale par processus.

Depuis 2009, les travaux de préparation de la future version de l’ISO 9001 vont bon train.

Plusieurs orientations sont à l’étude, parmi lesquels des propositions de faire une ISO 9001 en 3 parties en fonction du risque, de la criticité et de la responsabilité par rapport au produit fournit et au secteur d’activité de l’organisme,

L’ISO prévoit également d’intégrer de nouvelles notions (19 concepts déjà étudiés, tels que l’intégration d’une approche de gestion des risques, les ressources financières de l’organisation, l’alignement des pratiques managériales, le cycle de vie du produit, le management de la chaîne d’approvisionnement, le processus d’innovation, la réponse de l’organisation aux changements, etc.

Cette phase de préparation et de rédaction du cahier des charges pour la révision de l’ISO 9001 durera jusqu’à Juin 2012. Nous avons donc moins d’un an pour participer à cette révision et pour essayer de faire évoluer la norme vers ce qui nous semble le plus adapté à nos problématiques et le plus pratique.

En parallèle, l’ISO a mis en place une structure de coordination dédiée- le Joint Technical Coordination Group – JTCG – afin de renforcer l’alignement et la compatibilité des normes de systèmes de management : « Toutes les normes ISO de systèmes de management contenant des exigences seront alignées et l’ISO cherchera à améliorer la compatibilité de ces normes… ». La mission de ce groupe est de rédiger le projet de vision commune sur les Normes de Systèmes de Management (NSM) et d’éditer des recommandations sur l’alignement des NCM en matière de terminologie, structure et éléments communs.

L’ISO 9001 version 2015 sera la 1ère NSM à appliquer ces nouvelles dispositions, suivie de près par les normes ISO 14001, ISO 50001, etc.

Cela nous concerne donc tous…

Initiatives 26000 se positionne auprès de l’AFNOR sur cette révision.

N’hésitez pas à me contacter pour des commentaires, des questions, des avis, etc.

Posté dans Actualité normative et réglementaire | 2 Comments

La responsabilité sociétale, de la théorie à la pratique

Dans le cadre de la Semaine Nationale du Développement Durable, INITIATIVES 26000, aidé par la Mairie de La Teste de Buch, a organisé un atelier sur « LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE,DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE ».

Suite à la parution de la norme ISO 26000 sur la Responsabilité Sociétale en novembre 2010, nous avons organisé cet atelier pour :

  • mettre en avant les particularités de cette norme,
  • discuter de comment prendre en compte la responsabilité sociétale dans une stratégie d’entreprise et dans les pratiques,
  • énumérer quelques pratiques existantes et ayant faits leurs preuves.

Stéphane MATHIEU, Directeur Régional Sud-ouest du Groupe Afnor, nous a présenté la norme ISO 26000.

Dominique SAÏTTA, Ingénieur Conseil Régional CARSAT Aquitaine, nous a « illustré » les travaux internationaux d’élaboration de la norme, qui ont durés 5 ans, avec 99 pays participants et plus de 500 experts…

Dominique SAÏTTA est membre de la commission française à l’ISO (il a participé directement à toutes les réunions internationales) et Président de la Plateforme d’Echanges régionale ISO 26000. Il est un des français la connaissant la mieux, et il nous a donné beaucoup de détails et d’anecdotes sur cette « norme hors du commun ».

Il nous a également placé la norme dans le contexte social et sociétal français, avec les points forts et les éléments incontournables de la Responsabilité Sociétale des organisations.

Ce qu’il faut retenir :

  • « L’ISO 26000 ne « fonctionnera » que si toutes les parties prenantes s’en emparent. » : cette norme concerne aussi bien les entreprises (grandes, moyennes et petites), les collectivités (agglomérations et mairies), les associations (sportives, riverains, consommateurs, environnement, musique, etc.), les citoyens.
  • « En comprenant l’ISO 26000 et en cherchant à la mettre en œuvre dans son intégralité, on irait beaucoup plus loin que la réglementation ».
  • « La gouvernance de l’organisation  est la clé », on est sur une approche de valeurs, de conviction.

Pour en savoir plus sur la norme, n’hésitez pas à participer aux Ateliers et Formations de l’AFNOR.

Pour les retours d’expériences :

- Muriel SEIGNER, de Veolia Propreté Aquitaine, et Johan PRIER, de L’INSUP Aéris Conseil, nous ont présenté leur « plateforme de gestion des problématiques personnelles et sociales des salariés ».

Veolia Propreté en Aquitaine, c’est 750 salariés, principalement des équipes de collecte, des chauffeurs, et des équipes de tri, sur 15 agences. Les agents de maitrise se sont retrouvés démunis face aux difficultés sociales des salariés, avec un niveau d’implication dépassant de très loin leur mission et déséquilibrant fortement le travail au quotidien. Devant ce constat, la Direction de Veolia Propreté s’est rapprochée de l’INSUP et la plateforme est née.

Il y a un interlocuteur unique, une psychologue, qui connaît bien la structure (Veolia Propreté), qui, à partir des informations des agents de maitrise, de la Direction ou des salariés eux-mêmes, fait une première analyse de la situation et va dans un deuxième temps aider les personnes en difficultés à prendre conscience du(des) problème(s), à se prendre en main et à le(s) résoudre eux-mêmes. Pour les agents de maitrise et les salariés, il n’y a plus d’interférence entre la mission et le personnel, l’affecte. L’INSUP a des objectifs de moyens et de résultats, avec résolution de problème à court terme, des actions de prévention de la « rechute », un suivi personnalisé dans la durée (les conventions sont sur un an). Il faut prévenir la désinsertion sociale des personnes.

L’INSUP communique régulièrement à la Direction les actions entreprises et leur avancement, mais en aucun cas sur les problématiques traitées, la confidentialité est assurée.

Devant le succès de la plateforme, Veolia et INSUP ont décidé de la généraliser à toute la Gironde, et à prendre en compte les thématiques de vieillissement au travail, prévention des inaptitudes et Santé Sécurité au Travail.

Le financement de la plateforme est assumé par Veolia et le Fonds d’Action Contre l’Exclusion (FACE).

Cette expérience permet de « combler » un interstice du système social et de l’emploi, car il existe de nombreuses mesures sociales, mais qui ne s’appliquent plus pour les personnes en CDI.

Bravo pour avoir eu le courage de traiter cette problématique et merci pour le partage d’expérience, qui pourra être utile à d’autres secteurs d’activité et qui pourrait être généralisé au Territoire.

-    Laurent LEVÊQUE, (Fédération Régionale des Coopératives Agricoles Aquitaines – FRCAA), à l’initiative de l’opération collective 3D, Destination Développement Durable, a présenté l’outil 3D et le « collectif 3D ».

L’agroalimentaire a pris une longueur d’avance pour la mise en œuvre de la responsabilité sociétale. Nos entreprises 3D aquitaines sont des « exemples à suivre » et nous prouvent que l’Agriculture sait être durable !

Un grand merci personnel à la Mairie de la Teste, à tous les intervenants et à tous les participants.

 

Posté dans La Responsabilité sociétale | Laisser un commentaire

Tom d’Aqui, la serre écologique de Parentis

Le 8 avril dernier, Tom d’Aqui, producteur pour le groupe « les Paysans de Rougeline », a officiellement inauguré sa serre de Parentis-en-Born.

Les 4 associés, Toby Wright, Franck et Bruno Vila et Vincent Audoy, nous ont accueilli très chaleureusement et nous ont fait visiter leur site en toute transparence.

 

TOM D’AQUI, c’est aujourd’hui 6,5 hectares de serres, un bâtiment HQE de 3000m² pour le conditionnement, le stockage et l’expédition, recouvert de panneaux photovoltaïques, 100 salariés. A terme, ce sera 15 hectares de serre et 250 à 300 salariés.

 

L’exemplarité de Tom d’Aqui vient de l’utilisation systématique des meilleures techniques disponibles, au niveau de la santé-sécurité, de l’environnement, et de la qualité (produit et organisation), ces bonnes pratiques étant mises en œuvre de manière intelligentes, pragmatiques et efficaces : quelques exemples : organisation optimale du conditionnement selon le principe de « la marche en avant », aucun croisement de flux, éco-conception des emballages, recyclage de l’eau (arrosage goutte-à-goutte et circuit fermé), traitement des plants et lutte biologique par des moyens les plus naturels possible (objectif zéro pesticides et protection biologique intégrée), supports de cultures organiques recyclés,  installation de ruches de bourdons pour la pollinisation, gestion climatique de la serre optimisée, chariots de travail étudiés pour optimiser l’ergonomie des postes, « petit train » automatique pour ramener les tomates au conditionnement / stockage, distribution par circuit courts, etc.

L’ « Idée » originale les démarquant des autres producteurs est de récupérer et utiliser les calories de l’usine pétrolifère voisine (Vermillon) pour chauffer et gérer l’humidité dans les serres.

Le concept est encore unique, mais il a un bel avenir.

Vraiment, bravo ! Avec cette serre, les Paysans de Rougeline et Tom d’Aqui nous prouvent qu’on peut innover, et nous présentent le concept de serre écologique le plus abouti. Toutes les conditions sont réunies pour développer une production propre, durable et responsable : zéro déchet dans l’environnement, tout est recyclé !

Les P aysans de Rougeline sont membres du Collectif 3D. Rapport DD Rougeline vf.

Posté dans Évènements | 1 Comment

La responsabilité sociétale, de la théorie à la pratique

Le mardi 5 avril 2011, de 9h à 12h, à la Salle Gambetta, Rue Edmond DORE, à La Teste de Buch

La norme ISO 26000 sur la Responsabilité Sociétale est parue en novembre 2010.

Quelles sont les particularités de cette norme internationale ? Comment prendre en compte la responsabilité dans votre stratégie d’entreprise et dans vos pratiques ? Quels sont les outils à votre disposition ?

1) Présentation du référentiel ISO 26000

Par Stéphane MATHIEU, Directeur Régional Sud-Ouest du Groupe Afnor

2) Zoom sur les volets social et sociétal de la RSE

Dominique SAÏTTA, Ingénieur Conseil Régional CARSAT Aquitaine (anciennement CRAM Aquitaine)

3) Retour d’expériences :

- le 3D : Laurent LEVÊQUE, (Fédération Régionale des Coopératives Agricoles Aquitaines – FRCAA), à l’initiative de l’opération collective 3D, Destination Développement Durable, présentera l’outil et le « collectif 3D ».

Témoignage d’une entreprise du collectif.

- le social : Témoignage d’une entreprise engagée dans une démarche de responsabilité sociétale.

Merci de confirmer votre participation auprès de Stéphanie Terlez – 06 08 5000 19, stephanie.terlez@initiatives26000.fr avant le 1er avril.

 

Posté dans La Responsabilité sociétale | Laisser un commentaire